Poser votre question
0

writer ne respecte pas la pagination d'origine d'un texte .docx windows office 2016

posée 2018-12-06 15:40:21 +0200

Image Gravatar de avsainto

sur 32 pages d'origine .docx , j'obtiens 38 pages sous libre office 6.0, avec une page blanche insérée (pg n°6) et 2 pages comprenant 3 x images chaque, transformées en 6 pages libre office ?

éditer requalifier signaler fermer fusionner supprimer

3Réponses

0

répondue 2018-12-06 18:18:15 +0200

Image Gravatar de ajlittoz

Bienvenue dans le monde de la compatibilité!

Ironie mise à part, M$ Word et LO Writer sont basés sur des primitives différentes, notamment en ce qui concerne la définition de la zone utilisable dans une page. Généralement, cela passe inaperçu, mais si la page comporte en-tête et pied, la surface restante pour le texte peut différer. J'écris "peut" car LO Writer fait son possible pour convertir les dimensions qui ne sont pas mesurées à partir de références identiques.

Sous M$ Word, les marges définissent la zone utilisable pour le texte et en-tête et pied sont pris en dehors. Sous LO Writer, les marges sont des surfaces rigoureusement vierges dans lesquelles aucun élément ne peut être placé (sauf acrobatie, mais déconseillé). L'en-tête et le pied sont alors retirés de l'espace inter-marges.

Le résultat habituel est qu'une page Writer contient moins de texte que son équivalente Word, sauf à retoucher les réglages de marges haute et basse. La conséquence est plus de pages pour le même document. Les sauts de pages différent alors grandement si des éléments importants comme des images ne peuvent tenir intégralement dans l'espace restant après le texte ou l'image précédente. Elle est alors rejetée à la page suivante.

Pour corriger ça, il faut faire une petite arithmétique sur les marges pour réintégrer en-tête et pied dans la zone "imprimable". Mais, ATTENTION!, si le document est "collaboratif" (travail en commun avec d'autres personnes sous Word), cette transformation sera à refaire de l'autre côté et vous serez revenu au même point quand vous éditerez.

Donc, ou vous ajustez vos marges et vous sauvegardez en .odt, ou vous ne faites rien et vous restez en .docx.

Au cas où vous tenez particulière au format Office pour une question d'échange du document, utilisez plutôt .doc qui pose moins de problème que .docx.

Si ce n'est pas un problème de marges, revenez ici et je vous donnerais des points de karma pour que vous puissiez joindre le fichier pour examen.

Pour montrer à la communauté que la question a trouvé sa réponse, cliquez sur ✓ à côté de la "bonne" réponse, et "votez" en cliquant sur la flèche ^ de toute réponse utile. Ce sont les mécanismes utilisés pour communiquer la qualité des questions et réponses sur ce site. Merci!

éditer signaler supprimer permalien plus
0

répondue 2019-01-13 21:28:10 +0200

L'importance de la différence de nombre de pages pourrait s'expliquer par une structure du document inadéquate. Dans le document initial il pourrait y avoir des sauts de pages manuels intempestifs qui expliqueraient les pages blanches ou presque vides.

Il n'y a que deux raisons de changer de page :

  1. La page est pleine,
  2. Le changement pour une raison fonctionnelle.

Dans la première situation, il ne faut JAMAIS placer un saut de page, car seul le logiciel sait que la page est pleine et il est toujours capable de faire une bonne coupure si le texte est bien structuré.

Si le document devait faire des navettes entre plusieurs logiciels il faudrait vérifier qu'il n'y a pas de sauts de page qui gênent le passage d'un logiciel à l'autre.

éditer signaler supprimer permalien plus
0

répondue 2018-12-07 10:55:04 +0200

Image Gravatar de Olr

updated 2018-12-07 10:56:13 +0200

Un complément de réponse à celle d’ajlittoz…

Comprenez que Microsoft n’a aucun intérêt à ce que son format de fichier puisse être facilement lisible par d’autres logiciels que le leur, car ce serait favoriser la migration de leurs clients vers d’autres solutions, ce qu’ils veulent éviter à tout prix, leur but étant de conserver des utilisateurs captifs éternellement de leurs solutions logicielles. C’est pourquoi leur pseudo-format ouvert est d’une complexité énorme et que MS ne respecte même pas vraiment la norme qu’ils prétendent utiliser. Ce serait pour eux contre-productif. La conversion de fichier n’est déjà pas en soi une opération aisée, elle l’est d’autant plus quand un format de fichier fait tout pour être difficilement convertible.

En conclusion, il vaut mieux éviter autant que possible de faire de multiples conversions si vous travaillez en équipe. Mieux s’en tenir à un seul format de fichier, de préférence le format natif de la solution logicielle choisie, et éventuellement faire une conversion finale, si besoin, vers un autre format de fichier.

éditer signaler supprimer permalien plus
S'identifier/S'inscrire pour répondre

Outils de question

1 suiveurs

Stats

Posée: 2018-12-06 15:40:21 +0200

Consultée: 62 fois

Mise à jour: Jan 13